Kadi Becquerel 06

Publié le par Becquerel

Une part égale de ciel sans nuages
Et de mur cimenté remplie la fenêtre
matin silencieux vent presque nul
Les pensées font le tour de la tasse
à café ne se fixent pas essaiment leur clarté
… quatre tasses plus tard il regarde sa main
rosie se frotte les yeux debout près de la fenêtre
remplie il voit venir l’oiseau de mer blanc et zain
qui descend en spirale dans la cour
Nu devant ses habits les couleurs se révèlent :
Auréolin sur la chemise bistre pour le pantalon
Au sommet de la pile un rien billebarré
Le tricot de corps s’étire sur sa tête, s’ajuste
Elastique puis le pantalon les chaussettes et
Chaussures                                             cela fait
Il recoiffe des mèches d’or gris         dispersées
prend son sac et s’en va
Début de matinée, rue jaune et anthracite
Premiers bruits de chantier du futur tramway
Air frais presque lila, il quitte le quartier
                       pour la énième fois
cegetel-01.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article