julien Cadoret 01

Publié le par Becquerel





julien-cadoret-9.jpg














                                                    
Fac similé:

Il y a une ressemblance. 
Mais ce n'est qu'une similitude.
Il n'y a ni châssis, ni toile, ni pigment. 
Considérant définitivement que la peinture n'existe ici que dans sa composition 
et sa durée d'exposition.
Cette durée associant différentes pièces les unes avec les autres.
 Il semblait important de retirer les particularités physiques de la peinture.
Enlever les propriétés de présence en dehors de son expression durant  l'exposition.
C'est par conséquent, choisir des matériaux simples mais permettant de
simuler le fond et la forme...
Des sessions intermédiaires interviennent dans le processus de composition.
Les éléments magnétiques, les supports en ardoise et en tableau blanc
déclinent des actions directes. 
Tout laisse  penser qu'il n'y a rien qui préexiste.
C'est vrai, du support à la forme, la peinture se fige quelques temps 
pour se transformer un peu plus tard.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article