Pierre Guéry 02

Publié le par Becquerel

Poéstreet            poème 3, 13/04/04


le bruit ça m'attend
ça m'atteint
ça beugle ça siffle
ça coule et vidange


ça gaze-ouille aussi


ce mégot hebdomadaire je le gratte
je l'écaille je le ponce
je le remorque


c'est ma minute sanitaire


pour gagner avec la rue
une vie plus sûre dans la rue
pour ne pas à chaque instant
risquer la fourrière de mes pas


l'azur est cendré today
j'espère moins morne sera
tomorrow


ceci est mon
strata-game
ma cosmo-éthique de la sortie urbaine
mon bricolage ma décoration
mon jardinage
mon rampe-art
mon passge à l'art
ma procession de guinguois le long de bâtiments tordus
mon suaire enfantin ravé de graffs
au beau milieu d'adultissimes et graves devoirs

est-ce grave de voir ?
d'être artisan de sa marche ?
de " ça marche ", à suivre ?

autour de moi ça
sound
ça storm
ça sound et storm sans contrôle
ça sent witch-qui-pue
ça chie par terre
ça coule entre les pierres

et les serrures rient braves gens !
horodateurs de l'horreur datée
de l'insécurité asociale !

Je me fais fort d'imposer mes horaires
pour m'éviter la mise en pièces détachées
la fermeture automatique des portières
la langue qui se colle au palais d'injustice
les mots gras et froissés souillant le caniveau
l'assurance qu'on nous vole...

pour arriver enfin à sonner
chez l'homme de parole



Commenter cet article

elise mercier 18/06/2008 15:19

Pierre, merci pour ces mots qui résonnent à chaque pas sur l'asphalte...De tout coeur avec toi, je t'embrasse élise