Thierry Thoubert 05

Publié le par Becquerel


"Tram 2 station cinq avenues, été 2008"



[ au sujet de funtain R’mutt 1917 ], Aux 5 avenues,2008

 

révolution 17 for the people of New-York

émile t’en souviens-tu ?

tout neuf en un

dans le mille

dix sept fois neuf faire le tour

de central parc

t’es mûr té pour le cabinet

rumeur en tête peloton d’élèves gradés

tumeur hantée très tatouée

fraîcheur maritime dans les allées, Martine est in’

mais en rut très membré : vernacula@yahoo.fr

Truc aime le thé, les fumées de havane et

l’humeur du riz nourriture sacrée

Prévisions pour l’année

91 révoltes dans les prisons bientôt

en 09 et autant de suicides

prisons concrètes et puis mentales

tu leur pisses à la raie serrano qui mal

y pense, t’es pas cerdan, t’es R ( mais non pas la villa )

marque donc ça à l’étalon

Ttum Ttum Ttum Ttum

Sur la vitre du tram 2 marseille 2013

Station 5 avenues rtmbmpt

Ligne directe où descend R’

Descend R’ revêtu de niche sans escaliers

Mais sur les quais R’ ment R’ hue R’ tue R’ mue

-         « Te fais pas de bile », dit émile qui a trouvé

« nous allons traverser lentement

jusqu’au BT5A, Tatiana nous attend »

Comment ? dit R qui s’émeut pour un rien, « faut

Toujours prendre la clef à bruit secret dans ce bart

Ceci pour uriner, alors que faire ? »

de_man_des à la ma_riée épelle émile

elle a la main rapide – prière de toucher- ( son portable sonne )

tu sais, je suis encore célibataire et la mariée me trouble :

aussitôt je la vois nue sous le gaz d’éclairage ( le portable sonne toujours, numéro masqué )

-« Sous le gaz d’éclairage ? » mais tus retardes en vers et contre tout :

le bart est équipé des derniers halogènes. Serais-tu malheureux ( la sonnerie s’arrête )

serait-ce déjà fait ? Hélas dit R’, je n’ai pas été assez rapide, je suis l’ange garanti sceptique, Guillaume m’a doublé sur ce coup.

Alors tant pis, juste pour un café, je n’ai plus envie d’uriner surtout de puis l’affaire Pinon :

Il s’est pris une cuite au comptoir du troquet et puis à tout cassé [ à coup de winchester ]

Ça Bing ! Ça Bang ! Ceci Crassh ! Celli Bamm ! Cela vlang !

Après il est parti avec sa Ford Mustang et il a embouti le pouce de César ! Sheebang !

J’te raconte pas la tête du shérif sans sérif…alors depuis mon cher ami je passe au large

Et je vais au Derby : c’est rené le chaman qui sert et là, la bière appartient à tout le monde.

Le seul problème c’est qu’il faut passer devant l’homme en prière près de la pharmacie.

Monsieur Atlani ne sait que faire : il ne mendie pas,

Même pas une petite pièce pour une bière et des frites tordues !

Il ne se prosterne pas. Il prie !

Te rends –tu compte, il est là, contrit dans son costume brun sans casquette, le regard un peu fixe et la nuque de même. Il espère le retour de Freud, disent les commerçants…mais baste, très cher Emile, allons donc de l’avant car le grand soir arrive et l’appétit aussi.

Sens-tu donc cette odeur qui provient du Derby : ce soir, lapin doré sur tranche et nous parlerons peinture avec Joseph ,Peter, Blinky et surtout Natacha. Arrêtons de Riley, allons-y de ce pas, pa pa pa pa pa pa, blastula.

 

Remerciements : georges autard, césar baldacinni, vanessa beecroft, joseph beuys, cécile bart, alain bashung, marcel cerdan, philippe thomas, daniel buren, michel parmentier, olivier mosset, nielle toroni, jean-luc verna, natacha herbert, andres serrano, rrose selavy, maurizio cattelan, frédéric clavère, rebecca horn, tatiana trouvé, serge gainsbourg, peter halley, noël dolla, blinky palermo, bridget riley, elia kazan, johnny deep, émile bernard, nicolas tardy, bernard pifarreti,

La brasserie BT5A, la pharmacie Atlani, le Derby et son patron rené, la Rtm, sigmund freud.



Commenter cet article