Jean-François Coadou 07

Publié le par Becquerel

La télévision du tiers monde






lettre à ma fille

Malika,
 
Félicitations pour cette photo d'anthologie où l'on assiste
(presque clandestinement) à une séance de marionnettes !
Son côté vraiment improvisée, le désordre non simulé de la pièce,
l'air intensément absorbé des petitons face à face,
la pauvreté des matériaux (carton d'emballage, chaises),
l'angle "maternel" de prise de vue (je veux dire intime et non spectaculaire),
les couleurs chaudes et jusqu'au flou involontaire donnent à cette image 
une charge émotive rare faite d'affection spontanée, de complicité enfantine, de fraîcheur et de simplicité que l'on croyait définitivement perdues, de fragilité et en même temps
d'une force paisible de l'intelligence lorsqu'elle se donne libre cours ... 
Cette image fait se souvenir aux adultes qu'ils n'ont peut-être pas toujours été des imbéciles.
Cette image rend confiance en l'humanité.
Je l'ai envoyée à tout le monde !!!
Merci,
papa

Commenter cet article