"j'ai toujours rêvé d'être une actrice"

Publié le par Elisabeth Mercier/Information

                                              

                                         

           Inauguration de la Fresque "Parole de Séropositifs (ves)" le Jeudi 6 Juillet à 15h30 en présence de Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille et de Christian Saout, Président de Aides: angle bd de la Corderie / rue d' Endoume dans le 7ème arrondissement.

Nous sommes trés fiers et heureux d'accueillir la première inauguration d'envergure d'une fresque dans le cadre du projet national de Aides "paroles de séropositifs (ves) ". Elle intervient au moment même, où, pour la première fois, l'Etat lance une grande campagne télévisuelle sur le thème de la discrimination des personnes séropositives (www.inpes.org).

Cet évènement est un point d'orgue qui permet de rendre visible le travail de partenariat étroit que nous menons depuis plus de dix ans avec la Mission Sida Toxicomanes et Prévention des Conduites à Risques de la Ville de Marseille quotidiennement, autour d'actions concrètes.

Toujours présente à nos côtés, cette équipe a été le moteur de faisabilité de ce projet et surtout de sa mise en oeuvre.Cette fresque sera réalisée par un collectif de grapheurs marseillais "l'Artmada".Elle reprendra un texte intitulé "j'ai toujours rêvé d'être une actrice".Le visuel est une création de "l'Artmada"et reste une surprise qui sera dévoilée au moment de l'inauguration. Pourquoi le choix du thème de "l'actrice" pour la première fresque marseillaise ? Qu'il ait fallu attendre l'année 2004, pour qu'en France une première journée de parole des femmes séropositives soit organisée à Paris, et fin 2005 à Marseille, inscrit d'emblée dans une singularité indéniable le sida "au féminin": celle du poids de l'invisibilité, celle d'un constat d'absence de parole publique des femmes sur la maladie. Les témoignages féminins de ce vécu et de sa singularité sont rares.Pour certaines participantes, la prise de parole dans le cadre de cette journée à Marseille, était une première : elles n'avaient jamais jusqu'alors, dit leur séroposivité à d'autres interlocuteurs que ceux rencontrés dans le contexte de leur prise en charge médicale ou sociale. C'est en hommage à la parole de ces femmes , et pour en prolonger la portée, que les équipes de AIDES à Marseille et de la Mission Sida Toxicomanies et Prévention des Conduites à Risques de la Direction de la Santé publique de la Ville de marseille ont souhaité choisir le thème des femmes pour cette première fresque réalisée à Marseille.

 AIDES MARSEILLE : 04.91.14.05.12  ou  04.96.11.62.64

 

 

 

 

Commenter cet article