Bernard Lamarche Vadel 03

Publié le par Becquerel



Du schématique au fusionnel
(extraits)



"L'art est une parabole de la création. Le lien qui le rattache à
la réalité optique est très élastique. L'univers de la forme
est souverain sans pourtant être encore l'art au niveau le
plus élevé. A celui-ci, un mystère plane sur la multiplicité
des significations, et la lumière de l'intellect s'éteint
lamentablement".                      
                                                                               Paul Klee




                         huile sur toile - 1984 -  220 x 230 cm 




......Et voilà le projet dément de notre époque, sans doute
à proprement parler impensable en tant que tel, qui trouve
sa figure magnifique  : la recherche du seuil de la catastrophe.
Il ne s'agit plus, comme à l'époque de l'expressionnisme abstrait
de concevoir la clôture de la représentation dans la continuité
d'un tissu chromatique, Autard peint la condition préalable à
l'absence pure et simple de toute représentation par collision
absolue de la totalité des éléments visibles.
C'est une peinture de bruit et de fureur achevée sur la seconde
qui précède l'implosion finale. Et l'on voit bien que cette
seconde qui nous guette et vers laquelle notre suffisance
imbécile nous entraîne sera une seconde plane où seront
à jamais réconciliés tous les antagonismes dans l'adhérence
absolue de tout à tout, ce sera la réalisation de Dieu,
c'est-à-dire notre fusion dans l'indifférence éternelle......



Exposition:
Georges Autard, ARCA, galerie Roger Pailhas
Marseille. 1985.


Texte : Bernard Lamarche Vadel





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article