Art-O-Rama 2009 02

Publié le par Becquerel

Emilie Perotto invitée de l'année, exposition du 11 au 20 septembre 2009 à la cartonnerie de la Friche de la belle de Mai dans le cadre d'Art-O-Rama.





Comme le chat n'est pas là, les formes glissent, 2006
Bois aggloméré, aggloméré stratifié, médium, contreplaqué, pied de lampe, juda, métal.
200x300x500cm.
Exposition « L'Egosystème », Le Confort Moderne, Poitiers.


Chaque année Art-O-Rama invite un artiste installé à Marseille ou dans sa région à exposer dans les mêmes conditions que les galeries. Cette année, l’artiste invitée - sélectionnée par les galeries ayant participé à Art-O-Rama l’année dernière est Emilie Perotto (né en 1980, vit et travaille à Marseille et à Nice).

Depuis ses études à l’école nationale supérieure d’art de Nice, la Villa Arson (promotion Dnsep 2004), Emilie Perotto a élu le bois comme matériau de prédilection. Ses sculptures et installations sont autant d’assemblages de formes en stratifié, en aggloméré, en contreplaqué. Le bois, passé à l’ouvrage de l’industrie, formaté et recomposé, fournit les éléments de son jeu de construction.

Ces œuvres qui semblent prétexte à apprécier un savoir-faire manuel, d’ordinaire réservé à l’artisanat et soumis à une représentation masculine, rappellent simultanément que l’art n’est plus affaire de genre, qu’il déborde des catégories.

La rigueur formelle de ce travail est au service d’un développement poétique proche des listes surréalistes. Ses agencements de modules abstraits sont entrechoqués d’apparitions figuratives invitant à d’autres fils narratifs, fantaisistes. Les planches et copeaux oscillent entre résidus d’atelier, Meccano pour grandes personnes et univers onirique parcouru d’éléphants et de bulles de couleur .Ces douces collisions visuelles et sémantiques déroutent, elles visent à une autre typologie, à une classification ouverte, voire disparate.

Les œuvres d’Emilie Perotto incarnent l’alliance entre la complexité de leurs logiques internes et leur présence immanente. L’évocation du naturel reste en arrière-plan de ce travail qui, à l’instar d’autres modes de productions humaines, artisanales et industrielles, façonne et élabore les nouveaux termes d’un langage, lui, tout à fait personnel.
Kathy Alliou et Yann Chevallier


Dans le cadre d'Art-O-Rama, Emilie Perotto présentera un nouvel ensemble de sculptures.
Le premier ouvrage monographique à lui être consacré sera également édité pour l'occasion, accompagné d'un multiple tiré à 8 exemplaires.

"Avec des si je coupe du bois, par cette phrase en forme de manifeste, Émilie Perotto désigne un ensemble sculptural façonné dans le bois de particule. Chaque pièce subit un traitement spécifique, une suite de gestes aboutissant à des formes réalistes ou bien résiduelles. Dans une telle pratique, l'outil prépondérant excède sa seule valeur pratique. Il est fondamentalement lié à l'œuvre in progress. Logique donc, que l'artiste lui porte un regard attentif et qu'elle n'hésite pas à le décliner comme pictogramme ornant les pages de son catalogue ou comme multiple - un pendentif en argent, moulage d'une lame de scie sauteuse. Toute sacralisation mise à part, il s'agit de réinjecter l'outil dans le projet artistique et d'en éprouver le caractère fétiche, déstabilisant ainsi les conventions liées à l'épreuve de la sculpture."

« Avec des si je coupe du bois », 72 pages, 16,5 x 21,5 cm, 42 illustrations couleur. Textes de Damien Airault, Kathy Alliou, Gaël Charbau, Yann Chevallier, Anne Kawala.



La Friche la Belle de Mai
art-o-rama
41, rue Jobin
FR - 13003 Marseille
Tel : +33 4 95 04 95 36
Mail : contact@art-o-rama.fr





 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article