Elisabeth Mercier 04

Publié le par Elisabeth Mercier

            

"L'état des lieux 01", 2006, tirage numérique, 40 x 50 cm, collection particulière

 

 

Les tas

L'état des lieux

Autour de moi, mes enveloppes s'empilent, couleurs, matières

Mêlées les unes aux autres

Où suis-je ? Imprégnée de moi, enfin existante en un lieu.

L'état de ma pensée à l'image d'un "désordre" potentiel.

Incarnation d'un espace comme une sculpture vivante où mes déplacements, le toucher me

font exister à chaque pas.

Ma pensée ailleurs, clouée dans les souvenirs. Assise, hébétée comme devant la toile blanche

à peindre.

S'installer demande toute une vie. Peindre se vit à chaque instant même sans réalisation :

Manque de générosité ? Ou de formulation ? Situation instable comme avec une table

reposant sur trois pieds.

Certains espaces dans l'esprit se perdent, se transforment, si on y arrive.

Résister c'est mourir.

L'oeuvre est immortelle.

                   BT5A 18h25  Elisabeth Mercier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article