Dominique Figarella 04

Publié le par Becquerel

 

 

 

 

Dominique-Figarella-au-LIFE-061.jpg

vues d'espace au Life

 

 

 

 

Dominique-Figarella-au-LIFE-084.jpg

"sans titre" 2009, 
200X240X1cm. digigraphie, acrylique et spray sur aluminium.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique-Figarella-au-LIFE-098.jpg 

"sans titre" 2008. 304X300X1cm. digigraphie et acrylique sur aluminium.

 

 

 

Extraits d'un texte de Philippe Mayaux au sujet de l'exposition,

l'intégralité du texte est consultable dans un article paru dans

la revue Particules n°28.

 

 

 

 

 

FIGARELLA EN LIFE

Un site : Le Life, Lieu International des Formes Emergentes - Alvéole 14, au cœur d’une ancienne base de sous-marins allemands, bunker émergeant lui aussi, immense conglomérat de mortier ténébreux aux formes indestructibles et d’une densité à courber l’espace.

Dans une ville, Saint-Nazaire la mélancolique, victime de la taboula rasa des bombardements alliés puis reconstruite en angle droit selon la logique implacablement rentable de la grille américaine. Tout cela éclaire la visite et lui donne le meilleur des climats.

Un espace : Au détour d’un corridor capable d’escamoter des convois entiers, à gauche, un rideau s’ouvre sur un hall de 3000 m2, imposant sa mesure à la lumière. Pourtant Dominique Figarella nous glisse d’entrée dans son opposé en faisant tout disparaître : Le béton, le plafond, les néons, les poutres, le sol, enfin tout ce qui nous enfermerait s’évanouie sous la légèreté et la finesse de ce que nous devinons déjà.

 

 

 

 

 

...Le temps prodigue…

Les lieux généreux en volume réclament du temps et plus le temps passe, plus les choses s’avèrent limpides et plus on y passe du temps permettant ainsi à l’évasif de se déposer. L’avantage? Ils ne pardonnent rien, ne souffrent d’aucun ennui, d’aucune répétition. Dans ces conditions, les moyens mis en œuvre sont dépossédés de leur échelle. Ce serait vouloir confronter la puissance d’une raffinerie à la vigueur d’un rond de bosse. Ici, tout tient naturellement. Cinquante pièces majeures sur une période de 15 ans se chargent de vous garder près d’elles tant elles produisent richesse, ouverture et complexité. Car ce travail sollicite un œil attentif, cultivé et demande à être fréquenté. Il contient un langage intime et cette exposition en dévoile l’évolution et surtout nous en fait partager l’exégèse. Il s’inscrit aussi dans une histoire de la peinture abstraite au moment même où celle-ci semble atteinte du principe de Peter. Figarella apporte la preuve que, bien au contraire, en la nourrissant d’une certaine métaphysique, en gommant l’orthodoxie, en prenant la théorie là où elle n’aurait jamais du être quittée, elle regagne de sa puissance et échappe enfin au décoratif matérialiste qui l’engluait jusqu’alors...

 

L'exposition de Dominique Figarella s'est déroulée du :                                                               

                                                                     13/FEV/10 > 11/Avril/10

 

LiFE

Base des sous-marins – Alvéole 14
Boulevard de la Légion d’Honneur
44600 Saint-Nazaire - France

BUREAUX

2 rue du Parc à l’Eau
44600 Saint-Nazaire - France

t : +33 (0)2 28 54 99 45 
f : +33 (0)2 28 54 09 29 
e : com@lelife.org

Directeur artistique: Christophe Wavelet

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article