FOCUS 01

Publié le par Becquerel

Chères abonnées, chers abonnés et à tous nos visiteurs, Bonjour.

Nous avons le plaisir d'ajouter à ce jour une nouvelle rubrique que nous

avons intitulé FOCUS et qui consiste à une série de coups de projecteurs

sur des oeuvres d'un passé prôche ou plus lointain que ce soit dans le

domaines des arts plastiques ou de la littérature en écho à nos articles

quotidiens.

Nous vous souhaitons une bonne consultation : toute l'équipe de Processbleu.

 

 

 

 

numerisation0045.jpg

Francisco Goya y Lucientes, "Saturne dévorant ses

enfants", huile sur toile 146 x 83 cm, 1821-1823

Musée du Prado Madrid

 

 

 

 

Saturne est un dieu italique très ancien, identifié au dieu grec Cronos.

Ce dernier, dans l'arbre généalogique des Titans, est le plus jeune fils

d'Uranus (le Ciel) et de Gaia (la Terre).

Il appartient à la génération divine qui précède celle de Zeus et des divinités de l'Olympe.

Après avoir vengé sa mère en émasculant son père Uranus, il conquit sa place au ciel en se débarrassant

de ses frères (les Hécatonchires et les Cyclopes). Devenu le maître absolu du monde, il épousa

sa propre soeur Rhéa. Mais ses parents Uranus et Gaia, qui avaient le don de prophétie, lui

avaient prédit qu'il serait détrôné plus tard par un de ses fils. C'est pourquoi il les dévorait un par un

au fur et à mesure de leur naissance. Par ruse, Rhéa réussit à sauver le petit Zeus en

enveloppant de langes une pierre qu'elle donna à dévorer à Cronos. Devenu adulte, il vainquit Cronos-saturne, en le précipitant dans le Tartare (la région du monde la plus profonde, sous les Enfers).

 

Nous pouvons dire que ce mythe reste d'actualité sous différents aspects de notre monde

contemporain.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article