Guillaume Appolinaire 01

Publié le par Becquerel

 

 

 

Epitathe sur la tombe du poète au Père La Chaise

 

 

 

 

Je me suis enfin détaché
de toutes choses naturelles
je peux mourir mais non pêcher
et ce qu'on n'a jamais touché
je l'ai touché je l'ai palpé
et j'ai scruté tout ce que nul
ne peut en rien imaginer
et j'ai soupesé maintes fois
même la vie impondérable
je peux mourir en souriant


Habituez-vous comme moi
à ces prodiges que j'annonce
à la beauté qui va régner
à la souffrance que j'endure
et vous connaitrez l'amour


Mon coeur pareil
à une flamme
renversée

 

 

 

 

crop.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article