Oscarine Bosquet 04

Publié le par Becquerel

 

 

 

Rosa Luxembourg

 

 

Rosa voulait que je cesse de m'apitoyer sur le monde 

au lieu d'y croire mon ton pleurard

gémissements et soupirs

malgré toutes les horreurs de la guerre

je ne me souviens pas de tous les endroits

où je suis en guerre Rosa voudrait 

que je cesse de soutenir les pleutres

les lâches et les agents de la terreur 

les grenouille des marais.

 

[...]

 

que je me jette dans la vie toute entière 

me réjouisse de chaque journée de soleil 

elle écrit de chaque beau nuage

distinguer toutes les couleurs dans le gris

 

[...]

 

Aujourd'hui c'est à nouveau dimanche le jour le plus sinistre 

pour les prisonnniers et pour tous ceux qui souffrent de la soliture février

Wroncke le soleil commence à m'aveugler quand je sors

 

[...]

 

Elle voit devant elle la guerre siffloter dans toute sa splendeur : l'orgie

des uns jetés contre les mêmes pour quelques autres.

 

Elle ne voit plus les  mésanges.

 

 

 

 

 

rosa-luxembourg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article